Sommaire

Editorial

Cultiver Ma Féminité

Culture Queer

Contenu Multimédia

Le Journal de Michel-e, bigenre

Avant-Propos

Le Contenu

Á travers les pages de mon site je parle sans détour de mon genre non-binaire (bigenre) , de mon évolution personnel et de l'exploration de ma part de féminité.

Celles-ci ne sont pas destinées à un jeune publique sans explications préalables.

C'est pourquoi,ce site est «labélisé contenu pour adulte» ce qui lui permet d’être détecté par les systèmes de contrôle parental ou de protection des mineurs.

Moi en quelque lignes.

Je suis bigenre, quelque part entre homme et femme.

Bien que mon aspect est masculin, exeption faite pour mes petits seins que je dois à un traitement hormonal, une irrépressible partie de moi est féminine.

Mon genre social est masculin et à ce titre, je m’en accommode, mais m'y tenir exclusivement serait une amputation mentale.

Ma sensibilité féminine est ressentie par beaucoup de femmes et, avec certaines je laisse tomber mon discours masculin pouvant ainsi exprimer ma féminité et mes émotions naturelles.

Mon sexe, bien que pratique parfois, est pour moi un obstacle pour partager leur complicité et dans ma sexualité. Dans le meilleur des cas c’est tout au plus un laisser-passé dans cette société machiste.

L’usage du trait d’union et du point médian (·).

J’utilise uniquement le trait d’union dans mon prénom pour unir mon féminin et mon masculin.

Coté grammaire, j’utilise l’écriture inclusive. Loin de tous débats, j’estime que c’est une bonne façon de respecter la non-binarité de genre du publique à qui mes pages sont destinées.

Sur le clavier (PC) on obtient le point médian par Alt 0183.
voir www.ecriture-inclusive.fr


Votre courrier

haut

haut

Le courrier de Eve du 4 octobre 2019

Bonjour Michèle, chez Etam que du bonheur !!! J'ai vu une brassière qui me tente beaucoup. Sinon pour la galerie tu peux y mettre la photo sans flouter...cela décomplexera les copines... Splendide ton nouveau soutien-gorge, LA classe !

Bises Eve


Le courrier de Femme Dans Da Tête du 27 août 2019

En voyant tes photos de ton corset, j’ai repensé au mien (photo incluse). J’adorais le bleu, sans le mettre mes mensurations étaient : 97-97-102 plutôt genre tonneaux 😄 lorsque je l’enfilais, 97-86-102. La partie la plus serré à l’intérieur était de 86cm et j’y arrivais.

Aujourd’hui malheureusement après l’œstrogène et l’arrêt du tabac j’ai engraissé (99-117-107) je n’entre pas à l’intérieur 😢😢😢.

La robe aussi je l’aimais bien mais c’était presque impossible de marcher en talon haut avec et juste impossible de m’asseoir. Mais elle me donnait de belles courbes.

Connais-tu le truc pour serrer le corset avec la poignée de porte ? C’est comme ça que je serais le mien au maximum.

Donc les photos de mes deux corsets qui faisait mon bonheur dans un autre vie.
Corset de femme dans sa têteCorset de femme dans sa têteCorset de femme dans sa tête


Bonjour Femme Dans Sa Tête,

Apparemment nous faisions la même taille de corset…
Non je n’utilise pas la porte pour serrer le corset, je connais cette méthode pour l’avoir vue dans un vieux filme en noir et blanc où une jeune fille s’habille sans assistance dans une chambre de bonne, je crois.
Je serre mon corset à la main en m’appuyant sur la taille, je ferais peut-être une vidéo pour montrer cela.

Ton corset semble de bonne facture, où l’as-tu acheté ?
Ne pourrais-tu pas en acheter un autre ? Il y en a pour toutes les tailles.

Bise

Le courrier de Claudia du 20 août 2019

Bonjour michel-e,
Je reviens sur ton site qui est vraiment très bien et je t’en remercie une nouvelle fois, car c’est grâce à toi que j’ai découvert les augmentations des seins par perfusion. J’ai touve hallucinant les prix que demandent certains médecins Pour faire cet acte que l’on peut faire soi-même. Évidemment avec beaucoup de précaution et une hygiène parfaite.

J’ai trouvé un site - www.Pharmamarket.com - qui vend des poches d’un litre de solution de NaCl à 0,09% et de glucose à 5% pour un prix avantageux de 6,07€.
Cela m’a fait plaisir et très touché que tu ais mis la photo de ma poitrine dans ton journal.
Je vous souhaite à toutes, plein de bonnes choses, une bonne santé, et une nouvelle fois, merci à toi Michel-e.
A très bientôt.

Claudia


Bonjour Claudia,

Merci pour tes compliments, et effectivement ce site permet d’acheter toute la « panoplie » à la pièce. D’autres sites sont beaucoup moins onéreux, mais il faut acheter pour 10 pièces à la fois.

Bise

Le courrier de Femme dans sa tête du 17 août 2019

Que tu ais l’impression que t’es seins changent, c’est normal. Tu as réduit la testostérone dans ton corps pendant un certain temps et celui-ci n’en produit plus autant.

Donc lentement il va y avoir des changements, c’est un peu comme l’andropause provoqué. Le corps est lâche un peu, si tu lui fournis des hormones, il cherche moins à n’en produire. Moi aussi mes seins changent légèrement, plus ferme au touché, comble de mieux en mieux mes soutien-gorge et tout ça sans grossir significativement.

Éventuellement avec l’âge, ils peuvent grossir encore un peu ça ton corps va encore moins produire de testostérone (la vrai andropause).

De mon côté, je me rends bien compte du manque de testostérone dans mon corps car il me le rappelle régulièrement. Érection molle ou même parfois aucune, presque pu de sperme à l’éjaculation, trouble du sommeil, ventre qui a grossit, bouffé de chaleur mes seins qui changent, etc.

Je vais devoir consulter mon docteur bientôt pour trouver une solution, soit je reprends de l’œstrogène ou je ne sais quoi. On verra le futur.


Bonjour Femme Dans Sa Tête,
Oui, je partage ton sentiment à propos de mes seins qui semble changer, car après mon T.H. j’avais retrouvé mes érections matinales, à mon grand regret ! Mais depuis quelques mois, elles sont de nouveau molles ou inexistantes, avec des réveilles nocturnes, et un abdomen qui à tendance à s’arrondir comme ma poitrine. Enfin mes coups de blues à répétition terminent de me convaincre : je suis andropausé et ma testostérone à bien diminué.
Bise.

Le courrier de Michelle75 du 7 août 2019

Bonjour Michel-e
Content de lire ton avancée progressive vers la féminité.
Tu parles de soutien-gorge 100 A ou B ou C
Moi je trouve qu'il y a un saut énorme entre le 95 et le 100.
J'ai essayé un 100 B qui allait au point de vue tour sous poitrine, mais j'avais l'impression d'avoir des bonnets vides !!
Cependant je mets dès que je peux des 95 B de mon épouse, qui mettent en valeur mes petites rondeurs et je remplis les bonnets en tirant un peu sur ma peau. J'ai même eu l'occasion de mettre un 95 C Quel pied avec un petit rembourrage (1 chaussette pliée) je me suis vraiment sentie femme surtout que j'ai pu m'habiller sexy.
Bonne journée

Bises
Michelle75


Bonjour Michelle75,
As-tu essayé un 100A ? D’après ce que tu écris, cela devrait t’aller.
Au sujet du 100C qui continue à bien m’aller malgré que mes seins aient leur taille normale, c’est parce que c’est un soutien souple, sans coque. Regarde bien les photos, ce sont deux soutiens du type balconnet, le blanc est un 100A et ma poitrine est plus découverte sur le dessus. Tandis que le noir, le 100C, couvre mes seins complétement comme le ferait un soutif emboitant.

Bise.

Le courrier de Eve du 29 juillet 2019

Bonjour Michèle, tu vois qu'il n'y a pas que moi qui dit que tu as de beaux seins smiley sinon pour moi le plus beau nœud serait le noir, tu avais parlé d'augmenter la galerie des copines ? Tu n'as pas eu le temps peut être.

J'espère garder mon bronzage et pouvoir faire quelques photos en rentrant, trop chouette j'imagine avec mes belles tenues...et pour les seins sur la plage tolérée naturiste ça le fait grave, j'ai aperçu une copine transgenre, la tolérance ça fait du bien, voir des gens différents qui s'acceptent...

bises Eve


Bonjour Eve,
Merci pour ton compliment à propos de mes seins. Pour le nœud, effectivement le nœud en dentelle noir était ce qui m’a donné envie d’un tatouage féminin. Mais, à la réflexion, je voudrais quelque d’unique et de plus personnel. Et j’ai peut-être trouvé… smiley
Bise

Le courrier de Femme dans sa tête du 27 juillet 2019

Tout comme toi, je suis fier de mes seins. Je me regarde dans la glace chaque fois que je peux et je suis heureux. Moi aussi plusieurs m’avaient dit de ne pas toucher aux hormones pour avoir des seins mais aujourd’hui je ne regrette pas mon choix.

Chez moi, lorsque j’arrive du travail et que les enfants sont partis, je saute sur mon soutien-gorge et mes faux seins. Ils font 105f chez vous ou 40ddd chez moi. Tout ça pour dire que si les hormones m’avaient donné une poitrine aussi volumineuse, j’en serais fier aussi.

J’ai écrit une lettre pour mon docteur en lui demandant s’il peut me prescrire de l’œstrogène et me suivre pour ne pas être obligé de retourner sur le marché noir et y aller aux hasards. Il ne me rester qu’à lui donner (manque un peu de courage) mais un bon jour ça va y être.

Si ça ne paraissait pas tant que ça, j’irais jusqu’à avoir des implants mammaires pour les grossir comme je les aimerais. Pour être raisonnable j’aurais probablement un bonnet B ou C. Mais les implants sont souvent trop visibles.

Bonne journée et bonne continuation.


Et oui, toi aussi tu es une preuve de plus que le genre n’est pas binaire, mais bien un continuum riche d’autant d’expressions de genre que d’individu sur cette terre. Et tant pis si cela dérange les gardiens de la bonne morale incapables de saisir la multiplicité de genre humain.

Bise

Le courrier de Michelle75 du 26 juillet 2019

Bonjour Michel-e
J'admire tes seins magnifiques et ta féminisation est bluffante !!
Que tu es belle et comme tu as de la chance de pouvoir en profiter !
Pour moi cela devient très difficile, car habitant le sud de la France, il est impossible de pousser très loin les hormones pour avoir un peu de poitrine : on vit 6 mois de l'année torse nu. Donc impossible à gérer au quotidien.
Grosses bises et encore bravo !
Michelle


Merci pout tes compliments Michelle75, c’est très agréable, merci.

Presque chaque jour j’ai conscience de la chance d’avoir une poitrine.
Pas plus tard qu’hier, les bretelles de mon sac à dos tiraient sur les deux pans de ma chemise. Et la partie inferieur de mon sein était très visible à travers le bâillement provoqué par ce tiraillement entre les boutons. J’ai souri doublement par fierté, d’abord en pensant aux personnes qui se sont aperçues que j’ai des seins et ensuite quand j’ai réajusté ma chemise pour me couvrir le sein par décence comme le ferait une femme … Génial c’est vrai.

Utilisateur·rice quotidien·ne des transports en commun, je suis toujours étonné·e de la totale indifférence de gens par rapport à ma morphologie : jamais une remarque, ni dans un sens ni dans l’autre. Si ce n’est que parfois, très majoritairement des femmes, un regard quitte mon visage pour s’arrêter une fraction de seconde au niveau de ma poitrine qu'elles ont remarquée. Alors je la regarde et je goûte au plaisir de cette pensée qui me vient à chaque fois: « moi aussi comme vous, je vie avec des seins, je sais ce que c’est ! » puis à mon tour je me détourne, la vie reprend son cours…

Je me souviens, sur les forums « trans » des remarques « avisés » de beaucoup d’entre elles me déconseillant de commencer un T.H. féminisant. Avec moults arguments plus sensés les uns que les autres, elles me serinaient que j’avais tort, que je ne suis pas une vraie trans, et que les hormones c’est trop sérieux pour « jouer » à avoir des seins !
Elles n’avaient pas tout à fait tort dans le sens où il y avait de leur part un appel à la prudence. Mais elles me jugeaient inapte (ou indigne) à la prise d’hormone et que j’allais surement le regretter, faute de pouvoir assumer.

Et bien mesdames, je suis un·e bigenre qui assume sa modification corporelle par les hormones. J’aime et je suis fière de mes seins depuis toutes ses années, d’ailleurs ils pourraient être un peu plus développés que cela m’irait d’autant plus !

Voilà, voilà…
Soyez ce que vous avez envie d'être autant que vous le pouvez.

Bise

Le courrier de Patou du 3 juillet 2019

Bonsoir les amies

Je viens sur le site presque tous les jours. Donc, Alice, J'ai bien lu ta réponse qui démontre à nouveau ta détermination. Je ne vois pas grand-chose à ajouter à la réponse de Michele. Quels produits, quelle provenance et quel dosage. Je suppose que si tu es suivie par un endocrino il-elle te prescrit des prises de sang à faire dans le mois qui précède la nouvelle consultation pour renouvellement d'ordonnance cad au moins tous les 6 mois quel est ton taux d'œstradiol dans le sang ? Il y a quand même quelque chose qui me trouble : tu sembles bien engagée dans le processus de changement complet depuis un certain temps or tu ne parles de préoccupation du résultat au niveau poitrine que depuis 9 mois. Serais-tu passée par la période préalable de 2 ans d'anti-androgène avant de passer aux estradiols. N'y a-t-il pas eu un phénomène de blocage à la réceptivité ? Si c'est le cas arrêtes tout pendant 1 à 3 mois et reprend normalement uniquement les œstrogènes de 2 à
5 mg/j jusqu’à ce que des caractères féminins secondaires (seins, hanches) apparaissent. Ne t’inquiète pas d'un retour de libido masculine,
Satisfais là sans remord mais sans excès (2/mois maxi) pour ne pas redévelopper une trop grande spermatogénèse. Attends un résultat visible au niveau poitrine avant de reprendre le reste du traitement et pas de progesterone/progestogel tant qu'ils n'ont pas un volume plaisant. Certains disent que ça bloque le développement des seins. D’autres que ça les rend plus harmonieux (quand ils existent). Tu sembles bien entourée de spécialistes transfriendly, es-tu à Paris ou une autre grande ville. Bonne chance. Bises à toutes

Patou


Bonne lecture Alice

Le courrier de Alice du 20 juin 2019

Bonjour !

En relisant totalement par hasard quelques courriers, je suis tombée sur celui de Patou du 6 mars (J’ai trois mois de retard, j'en suis désolée) que j'avais complètement loupé !

Je souhaiterais juste répondre à tous ces conseils, et à ce témoignage, en espérant qu'elle voie ce courrier.
Tout d'abord merci des conseils apportés.

Par rapport à la poitrine, je ne cherche pas à avoir des seins gigantesques. Je vois partout (et par conséquent aussi dans ton courrier) que je devrais sans doute me contenter d'un bonnet B, ce qui me conviendrait amplement. (Je n'ai pas de sœur, je ne pourrais comparer qu'avec ma mère et son bonnet D).
Je n'envisage donc pas vraiment de chirurgie si je me retrouve avec un bonnet B. Je m'inquiète seulement de ne voir aucune amélioration alors que j'en suis au 9e mois de ma transition hormonale.

Ensuite, concernant l'Androcur, je suis au courant des risques encourus. Mon endocrinologue m'avait aussi mise au courant. D'après ce qu'elle m'a dit, La prise prolongée d'Androcur augmente les risques de méningiome, une tumeur "bénigne". Les traitements à l'Androcur doivent être donc les plus courts possibles. (D’après ce qu'elle m'en a dit, toujours, L'augmentation des risques devient non négligeable quand le/la patient(e) est sous Androcur depuis plusieurs années, voire plusieurs dizaines d'années.)
Mon traitement à l'Androcur est censé durer 6 mois avant d'embrayer sur un autre anti androgène, cette fois ci en injections. Les risques de méningiomes sont donc considérablement réduits.

Le problème est que j'ai déjà remarqué des fortes baisses de moral avec la chute de la testostérone, L'avantage de l'androcur est donc que je suis en capacité de le stopper n'importe quand, si mon moral dépasse un certain seuil. Chose que je ne pourrai pas faire avec des injections, une fois celles-ci faites, je ne pourrais rien faire.

L'Androcur m'a donc été présenté comme une solution de transition, afin de voir comment je vivais la baisse de la testostérone, avant d'embrayer sur les injections.

Par rapport à l'œstradiol, on ne m'avait pas présenté de réelle différence entre les comprimés et le gel, y en a-t-il une ?

Encore merci pour ton retour !
(Et merci à toi Michel-e de faire la passerelle de ces courriers.)
Alice.

PS : J'ai moi aussi utilisé le fichier "BDD trans" afin de trouver des personnes trans-friendly dans mon secteur. C'est ici que j'ai pu trouver les coordonnées de mon endocrinologue, psychiatre et orthophoniste.


Bonjour Alice,

Je ne sais quoi de répondre quant à l’évolution de ta poitrine qui ne semble pas prendre de volume, as-tu constaté d’autres changements ?
Quelles sont tes doses d’œstrogène ? Et que ton endocrino en dit ?

Il se raconte que la prise d’hormone est moins dangereuse pour le foie par voie transdermique (gel) que par voie orale (pilule).
Mais sur internet tout et n’importe quoi se dit et s’écrit et se répète à l’infini… à mon humble avis, cela ne fait aucune différence pour le foie car il travaille sur la circulation sanguine, alors quelle différence pour le mode d’administration, que les hormones pénètrent dans le sang par les intestins (voie orale) ou par la lymphe (voie transdermique), de toute façon elles arriveront au foie !
Seule remarque : la seule molécule identique à l’œstrogène est l’estradiol 17β : il existe plusieurs dérivées ayant les mêmes propriétés en plus fort.
De toute façon la source la plus fiable est celle de ton endocrino !


Le courrier de Claudia du 20 juin 2019

Bonjour michel-e
 Je voulais te donner de mes nouvelles, […].  Parce que je voulais te faire part d’une nouvelle perfusion que j’ai faite il y a quelques jours et te faire parvenir deux photos si je ne me suis pas manifestée, c’est que j’ai fait un break suite à tes conseils. J’ai bien réfléchi je ne peux pas entreprendre un T.H.S du fait de ma morphologie. Au niveau de ma carrure, les mains, le visage bref j’en suis, tu dois sans doute t’en douter, vraiment très malheureuse.  Je vais donc me contenter d’augmentation mammaires que j’ai découvert grâce à toi une nouvelle fois merci.
 Et le faire au maximum une fois par mois.  Et dans de bonnes conditions. C’est ce que j’ai fait samedi dernier on m’a prêté une villa isolée.  Je te fais part donc de mon expérience. J’ai envisagé la perfusion de deux poches de 1000 ml de glucose 5% (voir photo) le temps de la perfusion a été presque de huit heures, je me suis d’ailleurs endormi, mais quel délice au réveil une expérience incroyable (voir la deuxième photo) j’ai dû utiliser 800 ml, je crois que c’est le maximum. Et cela a tenu presque 24 heures. (Envie d’uriner beaucoup) bref c’était génial j’ai essayé plein de soutien-gorge plein de robes, mais je n’ose toujours pas sortir en public, au niveau maquillage c’est une catastrophe.  Bref voilà ma nouvelle expérience, je voulais t’en parler, tu peux, si tu veux, en faire part sur ton site, si cela peut aider d’autres personnes.  J’espère que tu vas bien, j’espère à bientôt de te lire.

Bizz Claudia 


Bonjour Claudia,

Me voilà doublement impressionné·e ! Tu as bien fait de ralentir la cadence, et quelle belle augmentation mammaire : j’ai placé tes photos dans la page "augmentation mammaire".

Bise

Eve
Bonjour Michèle, je vois que tu te prépares ta journée aux petites pommes, c'est super, je suis bien contente pour toi, profites en bien car c'est pas tous les jours, penses à prendre quelques photos.
Bises
Eve

Le courrier de Bonjour Eve, du 8 mai 2019

« Préparer aux petites pommes » voilà une expression sue je ne connaissais pas !
Bien sûr je prendrais quelques photos.
Bise


Le courrier de Eve du 3 mai 2019

Bonjour Michèle,

Pas de nouvelles depuis quelques temps... idem que ta jupe, la perruque commandée sur Wish n'est pas de bonne qualité dommage elle semblait pourtant magnifique en photo...pas grave vu le prix et heureusement j'ai mes belles chevelures... tu es prête pour ta sortie ? En mai fais ce qu'il te plait smiley  smiley

bises Eve


Bonjour Eve,
J’ai effectivement plus beaucoup écris sur mon journal ces temps-ci, mais ton dernier message est arrivé un jour après mon dernier post qui parle de mon chemisier et de ma commande d’un portejarretelle.
Pour la jupe : mea culpa, la jupe est parfaite, quand je l’ai essayée je me suis appercu·e que le défaut de fabrication était une des poches… La fermeture éclair est sur le côté juste derrière cette ci et j’ai cru au défaut. Quant à ma perruque je ne sais plus si j’en ai déjà parlé, mais elle est bien et facile à démêler, juste un peu trop brillante pour paraitre naturelle.

Bise

Le courrier de michelle75 du 2 avril 2019

bonjour Michel-e,
Contente de voir que le moral remonte !
Et puis avec tes super achats BRAVO Au moins tu ne te laisse pas démonter. Continue !!
Pour moi, je sais que je ne pourrai jamais "avouer" mon état car ce serait l'écroulement total, et je ne le souhaite pas alors .... on fait avec , ou plutôt sans !!
Grosses bises
Michelle


Oui, merci ça va mieux, la perspective de sortie en femme et les préparatifs m’aident beaucoup pour le moral.
Oui ce n’est pas facile de vivre dans son placard, même pour moi : malgré que mon épouse soit au courant de ma dysphorie et qu’elle ne fait pas de commentaire à propos de mes culottes remplaçant de plus en plus mes caleçons dans le panier à linge sale, elle m’a signifié son agacement de me voir en robe de nuit… Je dois donc aussi me résigner.
Vivons cachée vivons heureuse ? Vraiment ? Je trouve ce proverbe stupide ! Non ?

Bise

Le courrier de Eve du 2 avril 2019

Bonjour et super choix pour les bottines, même sur un pantalon jean c'est déjà bien sexy alors sur une jupe, je n'ose imaginer… ouah !

La semaine dernière j'ai fait pareil, ma femme n'étant pas à la maison la journée j'en ai profité pour aller au travail en jean et bottines...certes moins sexy que les tiennes mais tout de même bien féminines pour ceux qui regardaient bien, personne ne m'a fait de réflexion smiley

bise


Merci pour ces compliments, maintenant j’attends ma jupe…

Le courrier de Eve du 20 mars 2019

Bonsoir Michèle, trop belle la perruque, tu vas être magnifique, tu pourrais m'envoyer une photo une fois prête par mail ?
Il est vrai que j'ai oublié aussi de mesurer mon tour de poitrine avec l'augmentation mammaire, ce sera pour la prochaine fois.

Bises

Eve


Coucou Eve,

Oui, je l’ai reçue hier (le 21), je l’aime beaucoup. Il lui faut un bon coup de brosse et un coup de laque, mais elle brille beaucoup et je recherche un moyen de la mattifier un peu pour un rendu plus naturel.

Pour la(les) photo(s), il faudra attendre le mois de mai, car je la(les) ferais une fois maquillée.


Bise

Le courrier de Eve du 15 mars 2019

Bonjour Michèle, tu fais du combien en pointure, car ta paire de bottines est magnifique mais pour moi en 43/44 difficile à trouver chaussures à son pied ! Belle jupe, beau chemisier, ça va le faire, tu penses sortir ou rester chez toi ? Ce serait dommage ! Qui plus est si tu as quelques jours de solitaire !!!

Bises
Eve


Bonjour Eve,
Je fais du… 44 j’ai trouvé ces bottines sur Amazon pour 34€, c’est surement de la production chinoise mais bon ! Je ne les utiliserais pas souvent de toute manière. Idem pour la perruque…
Oui, je compte sortir une fois la perfusion terminée pour aller au centre—ville, me faire maquiller, manucurer et poser la perruque. Si je peux je m’y changerais aussi, il y a des années elle avait accepté que je le fasse, je verrais bien.
Aussi prête, j’irais faire les boutiques, lingerie, et mode, si le temps le permet…

Bise

Le courrier de Femme dans sa tete du 14 mars 2019

J’ai fait un petit calcul rapide ce matin, une femme qui porte son soutien-gorge environ 10, 12 heures par jours le porte entre 3650 et 4380 heures par an. Si comme moi, vous portez vos soutien-gorge 24/24 pour une période d’environ 6 mois par année c’est donc environ 4380 heures par année donc autant qu’une vraie femme.

Petit calcul qui porte à réfléchir.

Une femme m’a déjà dit « toi, tu ne sais pas ce que c’est de porter un soutien-gorge, tu ne connais pas tu chance.’’.

Je me suis dit’’ ah ah ah! Si tu savais’’.


Bonjour Femme Dans Sa Tête,

Effectivement, nous aussi nous savons ce que c’est de porter un soutien-gorge toute la sainte journée… smiley

Mais contrairement à toi, je l’enlève en début de soirée ou avant de dormir.
Depuis le début de l’année j’en porte tous les jours de la semaine sauf le week-end. J’ai pris l’habitude de choisir mon soutien-gorge en fonction de ce que je porte pour être le plus discret possible… Et je me débrouille pas mal car j’en porte sous mes chemises seules, sans pull. Et puis même, je m’en fous un peu beaucoup. Juste faire gaffe à la chemise qui baille entre deux boutons au niveau de la poitrine qui pourrait trahir la présence de ma lingerie.

Bise

Le courrier de Eve du 13 mars 2019

Bonjour Michèle, alors tu prépares ton petit week-end sympathique en perspective ? Je pense te l'avoir dit l'an dernier j'ai eu une septicémie avec plusieurs semaines d'antibiotiques et une hospitalisation longue durant l'été. Tu as quelque chose de similaire ?
Soignes-toi bien et vis ta vie.

Bises
Eve


Tu as eu cette septicémie à la suite d’une perfusion ?
En tout état des choses l’hygiène doit-être sans faille, car une aiguille est un moyen très efficace pour faire entrer des vilains microbes dans l’organisme…
Oui, je ne fais pas de sortie en fille comme toi et ma garde-robe se limite à deux chemisiers. Je me suis donc choisie une tenue qui me correspond. Je suis encore indécis·e pour la taille de la jupe car je ne sais pas quoi faire : corset or not corset ? That’s the question !
Voici mon choix actuel :

Bottinesjupetop

Pour les collants je ne vois pas encore la couleur à choisir, et quel type de collier je vais prendre.

Bise.

Le courrier de Eve du 9 mars 2019

Bonjour Michele, apparemment tu en reçois des vertes et des pas mûres en ce qui concerne le courrier...sinon oui si tu peux te faire plaisir avec une après-midi récréative consacrée à toi et à ta féminité fais le car ça fait un bien fou, bises Eve


Le courrier de Patou du 6 mars 2019

Bonjour Michèle,
Je voudrais rebondir sur la lettre d’Alice que je relis pour la 4ème fois depuis hier.
Tout d’abord Alice je te félicite, tu as rapidement passé un seuil que je n’ai pas encore franchi en 5 ans, le changement légal de prénom.

Je pense que c’est la dernière chose que je ferai, pourtant même quand je porte encore mes vêtements d’homme on m’appelle Madame. Paradoxalement, mon esthéticienne, ma coiffeuse et mes petites manucures vietnamiennes qui me connaissent depuis le début de mon THS et chez qui je vais en tenue très féminine sans équivoque savent que lorsqu’il n’y a pas d’autres clientes elles peuvent me dire « bonjour Gérard » en parfaite complicité. Mes copains et copines de vielle date savent aussi que Monsieur ou Madame, Gérard ou Patou ça m’est égal. Ma femme est gravement malade, elle vient de perdre sa mère, je dois m’occuper des démarches en tant que son mari ayant procuration dans certains cas, ou en me faisant passer directement pour elle dans d’autres cas, d’où ce flou entretenu. Je ne sais pas ce que je ferais si un jour je me retrouvais seul ? Elle, elle a su me comprendre et m’encourager. Mais après ?

Pour revenir sur tes inquiétudes et à la lumière de mon expérience personnelle je voulais te dire tout d’abord qu’il n’y a pas de limite d’âge pour entreprendre la transition. Je passais mon bac quand vous entriez l’une et l’autre à l’école maternelle.
Après quelques années de bricolage avec des pilules et des pommades miracles vendues par correspondance et garanties sans hormones et surtout sans effet autre qu’au portefeuille, j’ai attaqué les choses sérieusement mais en solo. Il y a de cela 4ans ½  Estradiol dermique = Estrogel (Oestrodose en France) progressivement 1,5 mg/j puis, 2,25mg puis 3mg puis Valérate d’Estradiol oral = Progynova en complément 2mg/j. il faut savoir que les doses orales se dispersent dans l’estomac et n’agissent qu’à moitié par rapport aux gels dermiques, de plus le foie peut en pâtir. J’ai stabilisé mes prises d’Estradiol à 3mg (2x2 pressions matin et soir) + 2mg (un comprimé repas de midi).
 Je n’ai jamais pris d’Androcure par contre j’ai pris de la Finastéride par campagnes de trois mois à un an avec des interruptions variant progressivement de ½ c/j jusqu’à 1 c/j soit de 1mg à 5 mg et inversement mais jamais brutalement. J’ai fait également des applications de Progestogel sur les seins soit en continu soit comme maintenant 10 jours/mois
Mon tour de poitrine a pris 1cm/mois pendant 8 mois puis ½ cm par mois ensuite. En 1 an ½ j’étais passé de 92 à 105 cm (pour 87 de TSP et ça ne varie plus depuis) J'ai aussi pris un peu de hanches. J’ai commencé alors à avoir des douleurs dans les jambes, de plus en plus de crampes au réveil (dans les 2 jambes bien sûr) le petit membre a eu des périodes de calme et d’autres ou je vérifiai que ça pouvait encore marcher avec modération. On ne sait jamais !  Alors j’ai eu peur, je suis devenue sérieuse, fini les achats sauvages, Médecin traitant, Radio, IRM, Cardio, puis Endocrino, Psychiatre (un homme), certificat en 1ère visite, dossier d’ALD accepté, Mammographie, Orthophonie, épilation électrique, injections d’acide Hyaluronique dans les pommettes (là aussi un homme). A tous-tes j’ai dit franchement ce qu’il en était, jusqu’où je voulais aller et surtout où je ne voulais pas aller. Pas d’opération à mon âge mais surtout pas avoir l’air d’un travello. Je me suis servie du fichier BDD trans pour trouver des spécialistes transfriendly sur Paris et je n’ai rencontré que des gens vachement sympas, femmes (sauf les 2 exceptions citées) d’expérience, tous et toutes d’esprit ouvert et qui m’ont félicitée sur mon look et sur le résultat sans émettre le moindre doute ni reproche sur mon parcours. Que des contacts amicaux et agréables. Il faut dire que mon physique m’a aidé, mince, vraie blonde, cheveux aux épaules, visage fin, grandes cannes imberbes, perchées naturellement sur des talons. Je n’avais pas beaucoup de Testostérone et il en reste encore moins.

Les photos qu’on voit sur internet ou revues de transexuelles plantureuses sont retouchées sinon on peut voir les cicatrices sous les seins, il n’y a pas de miracle. Même hormonée dès l’adolescence une transgenre devra se contenter dans 99 % des cas d’un beau 90 ou 95 B. On dit toujours regardes ta sœur ou ta mère et contentes toi d’une taille de profondeur de bonnet en dessous.

Pour résumer, Androcure, laisse tomber, ma 1ère endocrino qui a pris sa retraite depuis m’a envoyé un mail l’autre jour disant qu’une publication médicale sortie en fin d’année suspectait des tumeurs au cerveau dues à l’acétate de cyprostérone (depuis longtemps interdit aux USA et Canada) Elle s’inquiétait pour moi bien que ne m’en ayant jamais prescrit sur ordonnance mais sachant que j’avais quelquefois des approvisionnements sauvages. Demande plutôt de la Finastéride et augmentes les doses d’oestradiol en complétant ou remplaçant les comprimés par du gel (Oestrodose  jusqu’à 4 pression/jour)

De toute façon si tu veux aller jusqu’à l’opération finale il faut qu’il reste suffisamment de matière même si elle est flasque et molle pour te faire en la retournant un beau vagin accueillant, donc interruption obligatoire des traitements au moins un mois avant. Mais ça c’est une autre histoire et il faut beaucoup de courage.
Bonne Chance et grosses bises

Patou


Merci Patou, pour avoir partagé ta grande expérience avec Alice.

Bise

Le courrier de Eve du 5 mars 2019

Bonjour Michèle,
C’est sympa de voir réapparaître d'anciennes personnes et de voir leur parcours. Sinon oui tu as bien fait de corriger mes propos. On mettra ça sous le coup de l'émotion de ma sympathique journée, bises,

Ça va mieux toi ?


Oui vraiment, c’est chouette de retrouvé des « anciennes » copines.
Point de vue santé : le diagnostic est enfin posé, résultat vingt-et-un jours d’antibiotique…

Bise

Le courrier de Alice du 4 mars 2019

Hello,
Je ne sais pas si tu te souviens de moi, J'avais pris l'habitude de venir te poser des questions, j'étais en pleine construction de moi-même. ( à vue de nez ça doit faire trois ou quatre ans )
Je regardais par hasard mes anciens favoris, et je suis retombée ici, et par envie soudaine j'ai décidé de venir passer le bonjour smiley.

Pour un petit résumé de ce qu'il s'est passé depuis tout ce temps ; J'ai commencé un THS, en septembre dernier ( avec une endocrinologue ),
Je prenais 2mg d'oestradiol par voie orale + 25 mg d'Androcur par jour. Entre temps la baisse de la testostérone a provoqué des phases de grosses déprimes ce qui m'a forcée à arrêter l'Androcur. ( Même si en y réfléchissant, je me demande si ma déprime n'était pas juste liée à des difficultés personnelles que je traversai à ce moment-là, et amplifiées par l'Androcur )

Depuis je vis 24/7 en femme, j'ai changé de prénom légalement, mais je me pose quand même beaucoup de questions sur la suite :

Je vois très souvent sur Internet que l'Androcur est une des pires ( pardonnez-moi le terme ) merdes qui soit dans un THS, Le souci est qu'en prendre m'a permis de mieux me sentir par rapport à ma propre masculinité. La violente baisse de la libido me correspondait " mieux " (finies les envies et désirs sexuels par pulsion que je déteste, la courbe de progression dans mon excitation était plus douce, et j'aimais avoir de moins en moins d'érections). Actuellement sans Androcur j'hésite à demander à en reprendre. ( Et j'ai souvent la sensation que mon traitement stagne sans, ce qui est aussi source de déprime )
Sachant que je souhaite parvenir à une opération de réassignation génitale, la baisse de la testostérone sera inévitable.

Une autre interrogation est sur l'avancée des effets. Avant de commencer, je savais pertinemment qu'un THS était extrêmement long. Mais je ne peux m'empêcher de m’inquiéter; (je prends l'exemple de la poitrine) J'ai souvent lu des témoignages de personnes atteignant un bonnet A dans les trois à quatre mois (voir cinq) après le début du traitement. Je vais bientôt atteindre mon sixième mois et ma poitrine n'a pas bougé. Je suis restée au stade " mamelons douloureux sous la pression du doigt " smiley. J'espère avoir une petite poitrine pour cet été, mais je n'y crois pas trop…
Que penses-tu de tout ça ? Désolée pour cet énorme pavé,
Bises
Alice


Bonjour Alice,
Je suis heureuse de te relire à nouveau !
Ça fait longtemps en effet, te voilà donc sur le chemin que te mènera à toi au féminin.
L’Androcur est, il est vrai, beaucoup décrié par certain·e, mais il a l’avantage de laisser l’œstrogène travailler spécifiquement à ta féminisation, qui sans cela devrait aussi jouer le rôle d’anti androgène. Et comme tu le dis de toute façon tu vivras sans testostérone un fois ta réassignation sexuelle faite.
Je me suis laissé·e lire que prendre de la progestérone pouvait améliorer la déprime… (à vérifier)
Pour ta poitrine, ne t’en laisse pas conter, tu vis une nouvelle puberté, féminine cette fois, et la poitrine met bien plus de temps que quatre mois pour atteindre un bonnet A !
Voici approximativement mon timming de croissance des seins


  • 7 septembre 2009, je commence en douceur la prise d’hormone.

  • 1 décembre 2009  (trois mois), douleurs dans l’extrémité des seins.

  • 4 janvier 2009 (quatre mois), mes seins prennent une forme conique, et j’ai pris deux cm de tour de poitrine

  • 12 février 2010, je rempli un 95A ou un 100AA et j’ai cinq cm depuis le début du traitement.

  • j’ai dû attendre jusqu’en mai 2014 pour remplir du 100A, et avoir pris sept cm de tour de poitrine depuis le début.


  • Je m’y suis pris très tard dans la vie (la cinquantaine) pour commencer mon TH, tu es plus jeune, ton corps à moins subit la testostérone que moi. Tu « risques » d’avoir une meilleure réponse de ta poitrine au traitement hormonal, mais ne nous cachons pas la face : les transgenres ne peuvent espérer au maximum qu’un bonnet B…

    Courage, ma puberté féminine fut une période heureuse, patience.
    Au plaisir d’avoir de tes nouvelles plus rapidement.

    Bise

    Le courrier de Eve du 1 mars 2019

    Bonjour Michèle,
    Retour à la normale au bout de 12 heures donc ma copine qui dit 24 heures pour retour à la normale j'ai un petit doute même si personne ne réagit de façon identique. Ce matin petite tenue sympa avec body en dessous. J'ai pu redécouvrir toute ma garde-robe, ma femme quant à elle a enfin repris son travail.

    Bises

    Eve


    Bonjour Eve,
    Pour mois aussi ce fût sept heures de volume optimal et après douze heures c’était le retour à la normal. Je dois admettre que l’idée de recommencer une augmentation mammaire m’effleure parfois quand je me demande quelle serais l’effet d’une perfusion sur mes seins actuels…
    J’ai complété ta dernière phrase car il y manquait quelques mots semble-t-il, corriges-moi s’il y a lieu.

    Bise

    Le courrier de Claudia du 1 mars 2019

    Michèle, merci 1000 Fois, de ta réponse sur de ton site, j’ai vu tes messages seulement hier soir. Je suis incroyablement fatigué, je dors presque 22 heures sur 24 c’est franchement pénible, je vais m’en occuper. J’apprends que toi également tu avais des soucis de santé, j’espère de tout cœur que tout va s’arranger.
    J’ai lu avec attention tes conseils, donc j’ai tout mis en stand-by mes désirs, mes délires, mes fantasmes. Me laisser un peu de temps entre les perfusions et éviter évidemment les mélanges ce qui serait stupide. Merci une nouvelle fois pour cette correspondance qui me fait vraiment du bien.
    Je me sens vraiment moins seul/seule.
    J’aimerais tellement qu’on se connaisse mieux, je comprends que tu es sans doute débordé, et je ne voudrai aucunement t’embêter. Mais inversement t’aider par mes expériences puisse que j’aie 60 ans. (Tout le monde me dit que je ne les fais pas du tout !)
    Bref qu’importe, cela n’a pas d’importance. (Bien que…) En tous les cas je suis vraiment malheureux de n’être pas une vraie fille…
    J’essaye de survivre avec cette ambiguïté. C’est erreur de la nature !
    Claudia


    Chère Claudia,
    C’est bien que tu te sois ressaisie et ta fatigue est sans doute un signal d’alarme.
    Nous sommes de la même génération à deux ans près.
    Nos parcours semblent différents, mais l’échange est toujours enrichissant.

    Bise.

    Le courrier de Eve du 28 février 2019

    Bonjour Michèle
    Il y a au moins de quatre ans j'ai fait l'augmentation mammaire avec solution saline, mais besoin d'uriner beaucoup, aujourd'hui j'essaie avec une solution glucosée, je vais voir combien de temps il faut, début à 9h.
    Je t'envoie des photos...
    Soigne toi bien

    bises Eve


    Le courrier de Femme dans sa tête du 25 février 2019

    Je peux te confirmer que le site a des soutien-gorge chinois car avec mes mesure se suis à 44aa sur leurs site au lieu de 38aa normal.  

    J’espère que la santé va aller mieux prochainement.

    Pour les perfusions, la peau est pas assez élastique pour prendre autant d’eau, c’est la raison que c’est large et plat car ça vas s’étendre au lieu de gonfler. Même pour des implants mammaires, celles qui veulent des très gros seins les chirurgiens ont recours à des prothèses extensibles pour étirer la peau avent de mettre les grosses prothèses.

    Moi je suis heureux de mes seins malgré que je les aimerais un peu plus volumineux pour bien remplir un soutien-gorge A mais je me contente de mes AA.


    Bonjour Femme Dans sa Tête,
    Ben que faut-il ajouter à cet avis plein de bon sens ? Rien !
    Moi aussi je rêve d’une taille A, mais c’est aussi tellement féminin de se trouver les seins trop petits.

    bise

    Le courrier de Eve du 12 février 2019

    Bonjour Michèle, effectivement 500ml par sein, c'est long et cela donne de très beaux seins. Je sais de quoi je parle, j'ai hâte de le faire une seconde fois.
    Bises
    Eve


    Bonjour Eve,
    Curieuse de voir le résultat. smiley
    Bise

    Le courrier de Femme dans sa tête du 2 février 2019

    Tu aurais dû acheter celui de droit en 100a. Les soutien-gorge avec armature comme celui-ci me donne une belle poitrine bien ronde une pointure plus petite. Mes soutien-gorge sans armature sont des 40aa et ceux avec armature sont des 38a. J’ai même retrouvé un de mes vieux 36a avec armature qui a élargi avec moi avec le temps et me fait une de ces poitrines de rêve sans être serré.

    N’achète pas sur eBay car souvent les grandeurs sont chinoises : par exemple j’ai acheté un 38a avec armature, reçu un 38a mais équivalent à du 34a je crois, vraiment trop petit et très déçu.


    Oh non, j’en ai juste commandé un sur eBay et qui vient de Chine… Je tenais tellement à trouver un soutien-gorge corbeille sans rembourrage.

    Bon ben, je verrais bien.

    Le courrier de Eve du 13 janvier 2019

    Bonjour Michèle,
    Pour mes seins je vais chez Etam, j'essaie différents modèles avec les conseils de ma gentille vendeuse et je prends dans les soutifs 95A avec une petite rallonge et c'est nickel smiley dernièrement une combine superbe moitié prix grâce aux soldes.
    Bises Eve


    Bonjour Eve,
    Ben oui, pour nous les « femmes dans leur tête » il faut user de stratagèmes pour se sentir féminine.
    Bise

    Le courrier de Claudia du 8 janvier 2019

     Michel-e, bonjour ça fait déjà un certain temps  que je relis tes conseils pour une injection saline dans les seins. Je te remercie pour toutes tes précisions parce que je viens de le faire il y a quelques jours, c’était le 4 janvier. Franchement c’était génial J’ai tout respecté à la lettre l’hygiène, la crème anesthésiante emla, les perfusions, les micros perfuseur G22, bref la totale. Par contre j’avais commandé deux poches de chlorure de sodium 09 % de 500 ml et une bouteille de 50ml j’ai tout passé, et j’ai été déçu par le résultat ! Je pourrais t’envoyer éventuellement des photos si tu veux voir le résultat. Il faut te préciser que j’ai vécu 10 ans avec une copine qui était d’accord avec mon désir d’avoir des seins, et j’ai pris notamment des hormones œstradiol theramex retard en injection un truc très violent ! Perte de la pilosité, évidemment prise de poitrine sorte de sécrétion au bout des tétons, regarde sur Internet c’est un truc très fort. Cela m’a fait un petit peu flipper, donc j’ai arrêté. Et nous sommes séparés avec cette copine. Donc l’idée d’avoir des seins éphémères, j’ai trouvé cela génial. Donc j’ai déjà des petits seins et ma question était de savoir si la prochaine fois je pourrais envisager des poches de 1000ml par seins (c’est évident que je peux arrêter à tout moment si cela fait trop). Le but c’est d’avoir de gros seins que je sente ballotter, tu dois comprendre mes fantasmes. Pour info la dernière fois le produit a tenu pratiquement 24 heures. J’ai vraiment hâte de réessayer, ma deuxième question : Combien de temps d’après toi faut-il attendre pour refaire cette expérience géniale ? Je veux respecter les problèmes de santé.  Merci de ta réponse, merci pour ton site.


    Chère Claudia,
    Je me décide enfin à publier ton premier message après deux mois d’hésitation. Seule la vue de tes photos m’a convaincu·e de ta bonne foi. En effet tes messages laissent à penser que tu t’emballes. Tu augmentes le volume perfusé et tu attends de moins en moins longtemps entre deux perfusions et maintenant tu voudrais essayer de mélanger la solution glucosée avec la saline.
    Je crains que pour toi, avoir des seins (gros et qui ballotent) n’est qu’un fantasme, fantasme que je ne partage pas. Certes, j’ai pris des risques médicaux pour avoir des seins, mais j’en ai accepté par avance leur probable petite taille.
    Je voulais un quotidien plus féminin avec une poitrine même menue, remplir de la lingerie avec mes courbes, et comme beaucoup de femmes avoir un complexe : trouver ma poitrine trop petite à mon goût. En ce moment où j’écris ces lignes, je prends conscience de la plénitude à sentir mon soutien-gorge englobant mes seins. Me rendre compte que j’ai vécu cette journée en soutif sans y prêter attention, est la preuve de ma banalité au féminin. Cette banalité au quotidien est la preuve que je recherchais plus à féminiser ma vie avant que de féminisé mon corps.
    Je comprends ton émerveillement à découvrir ton corps ainsi modifié, mais quelle place peut avoir une telle poitrine dans ta vie actuelle ? Aucune je pense.
    Je ne te donnerais AUCUN CONSEIL au sujet des perfusions. Ton corps n’est pas un jouet, il est fragile comme ta santé. Les mettre en péril pour juste un fantasme de gros seins, c’est puéril, non ? En fait le seul conseil que je te donnerai : Arrête, tu sembles embarquée dans une spirale infernale.
    Pour moi les perfusions étaient un test, je voulais savoir si j’étais prête à changer de forme. À sortir hors de chez moi et vivre avec une poitrine dans mon genre social masculin en publique. La réponse fut « oui » et je commençais donc mon traitement hormonal.
    Pour toi, c’est la réalisation d’un fantasme, mais il risque de t’entrainer plus loin que tu ne voudrais sans doute.

    Bise et prends soin de toi.

    Le courrier de Femme dans sa tête du 3 janvier 2019

    Tu n’as pas trop de problème de santé après avoir arrêté les œstrogènes ?
    Pour ma part j’ai presque tous les symptômes du manque de testostérone. Je n’ose pas dire à mon docteur que j’ai pris de l’estrogel pendant trois ans.
    Voici donc mes symptômes :
    Pression artérielle incontrôlable
    Peu d’énergie
    Diminution de la force musculaire et de l’endurance
    Augmentation du gras corporel (je ressemble à une femme enceinte)
    Diminution de la libido (désir sexuel)
    Difficulté à obtenir et à maintenir une érection
    Diminution de la croissance de la barbe et des poils
    Développement des seins
    Bouffées de chaleur
    Les seuls symptômes du manque de testostérone que je ne ressens pas :
    Changements de l’humeur et mauvaise concentration
    Ostéoporose (fragilité des os)

    Pas facile tous les jours et pas envie de le dire au docteur. Comme j’aimerais retrouver un fournisseur d’oestrogel comme j’avais et vivre normalement.


    Bonjours Femme Dans Sa Tête,
    Heu non ça va bien, … je crois.

    Pression artérielle incontrôlable
    Elle souvent normal, parfois un chouia trop haut.

    Peu d’énergie
    r.a.s.

    Diminution de la force musculaire et de l’endurance
    Oui pendant mon TH, et depuis rien a changé.

    Augmentation du gras corporel (je ressemble à une femme enceinte)
    Oui, j’ai un bidou, mais l’âge et là (et le vin et la bière et le whisky etc.).

    Diminution de la libido
    Libido OK mais j’ai acquis une solide tendance lesbienne.

    Difficulté à obtenir et à maintenir une érection
    Je ne suis plus de bois comme autrefois, la mollesse n’empêche heureusement pas l’orgasme. Au contraire quand le pénis est trop présent j’ai comme un truc dans le chemin.

    Diminution de la croissance de la barbe et des poils
    Non malheureusement, mon blaireau est toujours mon ami tous les matins.

    Développement des seins.
    Hooo yees

    Bouffées de chaleur
    r.a.s.

    Les seuls symptômes du manque de testostérone que je ne ressens pas :
    Changements de l’humeur et mauvaise concentration
    Oui, pendant quelques mois au début.

    Ostéoporose
    r.a.s.

    Le courrier de Julia du 2 janvier 2019

    Kikou Michel-e,
    Je t’ai écrit par le passé pour échanger avec toi.
    Je regarde chaque semaine tes écris et c’est formidable.
    Je suis comme toi, né homme mais je ne ferai pas la transition complète pour être féminine à 100%. J’essaie de m’accepter tel que. Comme toi j’ai suivi une hormonothérapie et voir son corps évoluer est vraiment une libération. Avoir des seins et raconter ce que l’on ressent est très subjectif. Ce sont des sensations indescriptibles.
    Après l’arrêt du traitement j’ai perdu une grosse partie de tous mes efforts. Les seins ont fortement diminué.
    Je comprends ton ressenti et ta vie dans ton journal.
    Comme toi je suis en couple. Ma femme connaît ma volonté d’être plus féminine.
    Bon courage et bonne année 2019.
    Bises Julia


    Bonjour Julia et tous mes vœux pour cette nouvelle année,
    Mais qui revoilà, ta première intervention dans mon journal remonte à novembre 2010 !
    Quant à moi j’ai visible rien perdu quand j’ai arrêté mon traitement hormonal, il faut dire qu’il a duré 5 ans je crois, oui je crois car je viens de m’apercevoir que le journal de ma page « Féminisation hormonale » ne s’affiche plus …
    Je suis tout à fait d’accord avec toi, se sentir avoir des seins est une merveilleuse sensation.
    Ça me fait plaisir de te voir réapparaitre.

    Bise

    Le courrier de Eve du 1 janvier 2019

    Bonjour Michele, Tu as de beaux seins tu sais ! Magnifique... sinon oui ça gratte et je suppose qu'on ne les lave pas assez souvent peut être...sinon Bonne Année et surtout bonne Santé et moral pour vivre cette année comme on en a envie !

    Bises Eve


    Bonjour et tous mes bons vœux pour 2019 Eve,
    Merci beaucoup pour tes compliments à propos de mes seins, tu t’en doutes je n’en reçois pas tous les jours…

    Pour les démangeaisons, comme je lave régulièrement mes soutien-gorge, c’est sans doute dû aux frottements contre la peau, j’ai remarqué qu’elles étaient inversement proportionnelles par rapport au maintien du soutien-gorge. Bref un vieux soutif un peu relâché ou une brassière sont sans soucis, tandis qu’un neuf…

    Je te souhaite aussi un maximum de liberté au féminin pour 2019… et les suivantes

    Bise

    Le courrier de Femme dans sa tête du 29 décembre 2018

    Joyeuses fêtes. Je te souhaite plein de bonheur et d’être heureux(se). J’espère que cette nouvelle année sera la bonne pour toi.


    Merci beaucoup Femme Dans Sa Tête, je te souhaite également une merveilleuse année 2019.

    Bise.

    Le courrier de Eve du 15 décembre 2018

    Bonjour Michele, oui je partage ton ressenti quant au début du THS on sentait une activité au niveau des seins. Mais quand tu arrêtes un certain temps le traitement tu ressens un peu la même chose... ton corps réclame sa dose... et ça fait du bien.

    Bises
    Eve


    Bonjour Eve,
    Je suppose que tu fais référence de l’article du 14 décembre. Ce n’est pas tant mon corps que réclame « sa dose », je ne suis pas en manque, mais je partageais la nostalgie d’une période définitivement révolue : ma puberté féminine. Quand je scrutais, telle une adolescente, l’évolution de ma poitrine en craignant et en espérant tout à la fois son volume final. Je l’aurais souhaitée ne fusse qu’un cm de plus, mais elle n’est vraiment pas si mal.

    Bise

    Le courrier de Eve du 12 décembre 2018

    Michele bonjour,
    Désolée d'avoir heurtée avec mes photos... je voulais juste montrer comment je cachais mes 3 pièces...voilà tout.

    bises Eve


    Bonjour Eve
    Pas de soucis, je ne suis pas du tout choqué·e. Je trouve qu’une photo de toi habillée exprime mieux la manière de te percevoir en tant que femme.

    Dans le miroir, quand je me regarde en lingerie et malgré la poitrine qui arrondit bien mon soutif, je ne voie qu’un homme en lingerie... C’est seulement quand je m’habille que je libère mon côté féminin. Car tout comme toi je suppose, je choisi mes vêtements en fonction de l’image féminine que j’ai de moi, celle que j’afficherais en rue. Et puis Il n’y rien à faire, en lingerie nous ne serons jamais des playmates ! smiley

    Bise

    Le courrier de Eve du 10 décembre 2018

    Michèle tu utilises des serviettes de protection pourquoi, pour maintenir les 3 pièces ?
    Perso, je n'utilise pas de serviettes hygiéniques...mais des slips fesses...
    […]Rien à voir mais, as-tu déjà essayé le self-fucking ? pas facile mais sympa comme sensation...


    Bises Eve


    Re-bonjour Eve,

    Je ne porte que des protèges slip et pas de serviettes hygiéniques, pour deux raisons, d’abord c’est un de mes gestes féminin quotidien et ensuite cela évite les souillures dans le fond de mes shorties (ou caleçons, c’est selon).

    Quant à mon « service trois pièces, c’est l’habitude du port des culottes ou des shorties qui demande un réarrangement du dit service. C’est vraisemblablement cette habitude qui fait que celui-ci se place naturellement de façon plus compacte, plus discrète.

    En ce qui concerne mes pratiques sexuelles, j’aimerais ne pas trop m’étendre sur le sujet… Mais une fois n’étant pas coutume, je répondrais cette fois-ci. Au lit, je me sens essentiellement lesbien·ne ; j’embrasse, je caresse, je frotte, je branle et je … lèche. Contrairement à ce que j’écris dans mes histoires fantasmatiques, la pénétration ne me procure pas de plaisir, je trouve cela désagréable. Et pour être complet.ête je n’aime pas pénétrer non plus, j’ai l’impression d’être un phoque rampant sur une plage, je me trouve ridicule ou/et vulgaire…


    bise

    Le courrier de Eve du 10 décembre 2018

    Michèle tu utilises des serviettes de protection pourquoi, pour maintenir les 3 pièces ?
    Perso, je n'utilise pas de serviettes hygiéniques...mais des slips fesses... par contre as-tu déjà essayé le self-fucking ? pas facile mais sympa comme sensation...


    Bises Eve


    Le courrier de Eve du 8 décembre 2018

    Bonjour Michele,
    Je suis très content(e) de voir que ton moral remonte... tu as acquis tes culottes fesses pour accentuer la paire de fesses et bien maintenir le service 3 pièces c'est génial... j'en acquis au moins 7 un par jour si besoin est...je t'ai envoyé quelques photos mais tu n'as pas fait de commentaires en retour... au fait tu reprends prochainement la suite des aventures écrites...ça ferait du bien durant l'hiver...


    Bises, bon week-end


    Eve


    Bonjour Eve,

    Oui, merci Eve, j’ai repris un peu du poil de la bête.
    Cependant pour les culottes fesses, je n’ai rien (encore) acheté ! Et pour les photos que tu m’as envoyées, je n’ai effectivement pas fait de commentaire, car je les ai moyennement appréciées, je te préfère habillée.  smiley


    Bise.

    Le courrier de Patou du 7 décembre 2018

    Bonjour,

    Je viens de recevoir le DVD :"the Danish Girl". C’est l'histoire vraie de Einar Wegener devenu Lili Elbe par la grâce de son épouse Gerda Gottlieb, tous les deux Artistes peintres mariés en 1904.Un jour où un modèle féminin était en retard pour la séance de pose, Gerda proposa à son mari de se travestir partiellement, ce fut la révélation de sa véritable identité de genre. Dès lors il n'eut qu'un seul but : Vivre totalement en femme et ce pendant 18 ans, se faisant quelquefois passer pour sa propre sœur et être en 1930 le premier à subir 5 opérations d'assignation faisant d'elle une femme à part entière. Leur mariage ayant été annulé ils n'en restèrent pas moins de tendres complices et elle l'aida jusqu'au bout. Malheureusement quelques mois après la dernière opération, Lili décéda à 48 ans des suites du rejet de la greffe d'utérus qui avait pour but d'envisager la procréation. Cette histoire d'amour très émouvante, où la femme cisgenre surmonte son chagrin pour aider son époux transgenre à s'assumer pleinement évoquera pour certain·es d'entre nous en couple quelques similitudes de situation et ce que l'on ait l'intention d'aller au bout ou pas. Moi je m'y suis un peu retrouvée et j'ai bien aimé ce film.

    Bises.

    Patou


    Bonjour Patou,
    J’ai vu ce film à sa sortie avec mon épouse, Ce fut une nouvelle occasion du parler de mes facettes féminine et masculine. Je l’ai rassurée quant à mon acceptation d’être un homme et de que pour moi la transsexualité est inenvisageable.

    Bise

    Le courrier de Patou du 29 novembre 2018

    Bonjour à tous-tes
    J'ai vu le film "Girl" lors de sa sortie et je dois dire que je suis resté·e sur ma faim. L’acteur, -un jeune ado totalement cisgenre fait tout ce qu'il peut pour tenir le rôle : celui d'un garçon en pleine dysphorie de genre passionné de danse classique. Et là on ne voit que ça dans le film, de la danse, de la danse, de la danse pendant 1h40. L’intrigue dramatique du film n'occupe que les 10 dernières minutes. Traumatisé par les moqueries de ses copines de danse qui lui demandent un jour de baisser son slip et comme les médecins ne veulent rien entendre avant sa majorité il finira par se mutiler forçant le corps médical à anticiper l'intervention alors qu'aucun des autres caractères secondaires féminins n'avait eu le temps de se manifester. Pauvre garçon qui a dû endurer sans relâche la torture des chaussons de danse avec comme résultat un film aussi ennuyeux. Dommage


    Bonjour Patou,

    Je n’ai pas encore été voir ce film, tu corrobores semble-t-il le point de vue des mouvements LGBT qui dénonçaient la fixation sur l’appareil génital du personnage principal, ne montrant ainsi qu’une unique et dramatique façon de vivre sa transidentité. Cette vision purement cisgenre, incapable de faire la séparation entre genre et sexe est bien loin de la réelle diversité des transgenres.
    Sauf empêchement, nous irons le voir pour nous faire notre propre opinion.

    Merci beaucoup pour avoir partagé ton avis sur ce film, qui, apparemment n’apprendra rien à personne, à part de nous prendre en pitié et faire du pognon en toute bonne conscience…

    Bise

    Le courrier de Régis du 25 novembre 2018

    Bonjour,
    Je suis arrivé sur votre blog par hasard, et j'ai été touché par votre sincérité, votre vérité, vos doutes, votre parcours.
    Votre chemin n'est pas facile, et je vous trouve vraiment courageux-euse.
    Merci de partager ainsi votre parcours.


    Bonjour Régis,
    Cela fait plusieurs années qu’un homme n’est plus intervenu sur mon blog et positivement qui plus est. Merci pour l’intérêt que tu portes aux non-binaires comme nous, c’est si rare…
    Bise

    Le courrier de Eve du 13 novembre 2018

    Bonjour Michèle, film Girl à voir je pense...

    Bises Eve


    Bonjour Eve,
    Oui sans doute, mais avec mon épouse ce type de sujet c’est le black-out, et surtout je n’ai pas envie de me remuer le couteau dans la plaie.

    Bise.

    Le courrier de Femme dans sa tête du 10 novembre 2018

    Va voir ce site : femskin.com


    Ouups, c’est… comment dire ?
    Bizarre non ?
    Et même en faisant abstraction du côté glauque, cela doit être étouffant de porter une telle couche de silicone. Je sais que le jugement venant d’un mec qui s’est fait pousser des seins avec des hormones, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Mais pour moi c’est de la momification plutôt que de la féminisation…
    Et puis ce n’est pas bon marché, vraiment c’est exagéré.
    Mais merci tout de même pour la recherche.

    Bise.

    Le courrier de Eve du 3 novembre 2018

    Bonjour Michèle, pour ma part j'ai acheté sur Wish des slips avec rembourrage aux fesses c'est super... cela donne une belle paire de fesses avec jupe ou pantalon et ceci pour un prix dérisoire...à essayer au plus vite...

    bises Eve


    Bonjour Eve,
    Je suis également en recherche de ce type de culotte pour augmenter visuellement mon ambiguïté de genre.
    Je recherche une culotte qui soit rembourrée au niveau de fesses et des hanches avec des pads en silicone plutôt qu’en mousse. Je connais Wish mais leurs prix sont tels que je doute vraiment de la qualité de leurs produits. Je la commanderais sans doute le mois prochain, sur Amazon.

    Et toi quel genre de culotte à tu acheter ?

    Bise

    RTA