Sommaire

Editorial

Cultiver Ma Féminité

Culture Queer

Contenu Multimédia

Le Journal de Michel-e transgenre ou genre fluide

Avant-Propos

Le Contenu

Á travers les pages de mon site je parle sans détour de mon ambiguïté de genre, de mon évolution personnel et de l'exploration de ma part de féminité.

Ces pages ne pas destinées à n'importe quel publique sans explications préalables.

Le site est «labélisé contenu pour adulte » ce qui lui permet d’être détecté par les systèmes de contrôle parental ou de protection des mineurs.

L'usage du trait d'union.

Le grammaire impose le choix du masculin ou du feminin pour l'accord du genre, pour évité ce choix incompatible avec ma qualité d'intergenre, j'ai adopté l'usage du trait d'union entre la forme masculine et féminine.
Parmis les choix possibles, c'est le trait d'union qui me convient le mieux.

Votre courrier

haut
haut

Le courrier de Femme dans sa tête du 26 juillet 2017

Un peu de tristesse m'habite, depuis le 15 juin j'ai fini la finasteride et maintenant il ne me reste que deux tube d'oestrogel que je fini graduellement. Je prenais 2 réglettes, j'ai réduit à1 3/4 ensuite 1 1/2 et ainsi de suite. J'en suis à 1/2 réglette, je me compte chanceux, pas de maux de tête ou autre symptôme que j'ai déjà ressenti en réduisant les doses. Il me reste 2 tubes pour 1/2 et 1/4 réglette.  

Malheureusement, les idées noires et le grand vide ressenti d'avant œstrogène reviennent. Au début je t'avais écrit en disant que ces idées noires et ce grand vide était disparue et je n'étais pas certain que c'était dû à l'ouest rognée mais aujourd'hui je peux confirmer que oui.

Je ne retrouve plus mon fournisseur d'oestrogel. Je pense que son compte a été fermé. C'est pas grave, je vais aller voir mon docteur pour des antidépresseurs ( ça devrait aider à passer au travers).

En passant les hommes normaux se foutent bien qu’ on a aussi des petits seins, c’est nous qui voulons en avoir qui les regarde.

Mes mensurations malgré tout:
Hanche           110cm
Sous poitrine   97cm
Poitrine            109cm


Bonjour « femme dans sa tête »

La pénurie d’hormone est une angoisse que nous connaitrons tant qu’il n’y a pas de suivi médical officiel…

Je trouve ton discours parfois incompréhensif : dans le deuxième paragraphe je lis « … c'était dû à l'ouest rognée… » je ne connais ni ne comprends cette expression. Et la forme grammaticale du quatrième le rend impossible à déchiffrer. Enfin Tu dis le 9 mai 2017 que tu as du 38aa, ce qui est incompatible avec tes mensurations actuelles à moins d’une inflation subite. Si je ne me trompe ta taille actuelle serais du 42B !

Si tu me permets un conseil, écris ton avis dans un traitement de texte, relis-le attentivement, ensuite un copier/coller dans la page « Votre courrier » et le tours est joué !
Si je me permets ces remarques, c’est que je suis dyslexique, et écrire avec le moins de fautes possible me demande de la concentration, il n’est pas question de te critiquer, mais juste attirer ton attention sur ce qui nuit à la compréhension de ton avis.

Bise

Le courrier de Fabienne45 du 21 juillet 2017

Bonjour,
Je prends de l’oestrogel depuis 3 jours quels peut être les premiers effets ? J’ai l’impression d’avoir les seins qui gonflent et les tétons qui pointent.
Merci de ta réponse.
Fabienne


Bonjour et bienvenue Fabienne,
Seulement trois jours ? Cela me semble bien rapide, perso. Il m’a fallu presque trois mois pour ressentir les premiers effets ! Sans doute un effet psychosomatique, mais une personne n’est pas l’autre et je ne peux donc être catégorique. Quels sont les premiers effets, ben tu les ressens non ?
De toutes façon tu verras les changements, ils confirmeront la réalité de ton ressenti.

Bise.
Et surtout sois sûre de ce que tu fais, il n’y a pas de retour en arrière possible.

Le courrier de Michelle75 du 8 juillet 2017

bonjour Michel-e
Qee tu as de la chance ! Grosse veinarde d'avoir une épouse qui tolère ton état et te laisse en profiter ( nuisettes...)
Profite bien des regards d'envie des hommes dans la rue, c'est en plus ce qu'une femme recherche secrètement et dont elle se sent fière. N'ai aucun doute, profites-en !!
Grosses bises

Michelle


Bonjour Michelle,
Oui c’est vrai, j’ai de la chance, mon épouse est tolérante et je sais que parfois cela lui coûte. Par contre pour l’envie des hommes je ne suis pas sûr… Ni pour celui de femmes d’ailleurs… Un homme avec une poitrine c’est très…(trop) étrange ou même bizarre. Je ne fais aucune illusion, ma poitrine n’est surement pas un atout de séduction.
Mais qu’importe, je préfère être comme ça à défaut d’être une femme.

Bise

Le courrier de Michelle, du 29 juin 2017


Bonjour à toi et a toutes les filles,

Mensurations : hauteur 1.69 poids : 66kgs

hanches : 93
ceinture : 77
dessous poitrine : 88
poitrine : 99

Ils sont ronds, très visibles et je dois porter des chemises ouvertes para dessus t-shirt , s-gorge tous les jours ( mais fière comme toute )

Petite note dont je n'ai pas fait mention dans mon dernier courrier : Divorce en cours , mais pour d'autres raisons .

Voilà les nouvelles !!!

Bises,

Khi


Bonjour Khy,
Dis-moi, en voilà des mensurations de pin-up ! smiley

Aïe un divorce, jamais drôle…
Même si ce n’ai pas ton cas, il est vrai qu’une femme aussi aimante qu’elle soit, est mise en difficulté vis-à-vis de sa féminité à partir de moment où son « homme » marche sur ses plates-bandes.

Le courrier de Khi du 21 juin 2017

Chère Michèle,

Et bien me revoilà après une longue absence pleine de rebondissement.
Une info très importante à mon avis et qui est la suivante:
Estreva gel depuis 2013 a 3mg jours et les résultats très insatisfaisant et puis , une amie trans. me donna la poudre de perlimpinpin....EVRA patch !! tu le pose sur une zone comme l'épaule ou comme moi sous le biceps et ce pour une semaine.
En 3 mois les résultats furent fabuleux ( j'ai dû acheté des soutien-gorge chez H&M ) ravie évidement.
Aujourd’hui je dois porter des t-shirts sous mes chemises ouvertes car mes seins sont vraiment très visibles, et ça ne me dérange pas mais tout de même.
La semaine passée j'ai participé à ma première marche LGBTQ  à Lisbonne ( en femme/homme non-binaire ) vraiment très très sympa, suis allée diner avec deux amies fais ma vie au féminin sans aucune mauvaise sensation.

Je ne vais pas tout te raconter dans un seul courrier, mais j'ai d'autres nouvelles des plus explosives.

Bises,

Khi ( avoir ses seins au quotidien et ses sensations féminines comme les joies , les pleurs etc....) je ne reviendrais jamais en arrière, ma vie est désormais tracée, famille, amis, etc. sont informés de mon état de ressenti.
Tout va bien !!!!


Hééé mais qui revoilà !
Il y avait longtemps, presque huit mois !
Je constate avec joie que tu t’épanouis dans tous les sens du terme… Je suis curieuse de connaitre tes nouvelles mensurations. Si j’ai bien compris tu as fait ton coming out, bravo !

Vivement de tes nouvelles.

Bise.

Le courrier de Patou du 4 juin 2017

Chère Michèle,
C’est avec un immense plaisir que nous venons de découvrir que ton moral revient et que tu as enfin repris la rédaction de ton journal et le suivi de ton évolution.
Tu as dû traverser de durs moments de déprime et de découragement. Rassures nous, cette reprise en mains est bien définitive ?
Ne crains pas l’action de la Finastéride, contrairement à la Dianette et surtout à l’Androcur elle ne contient pas d’Acétate de Cyprostérone qui est le gros responsable de la déprime et de la castration chimique que ne souhaitons pas forcement immédiate, ni complète ou définitive.
Je vois que tes sens sont éveillés par le contact des matières soyeuses de la lingerie sur ta poitrine et ton corps épilé. C’est le plaisir de te sentir femme et c’est bien au-delà d’un simple plaisir fétichiste. Ta sensualité continue de se développer et avec l’été qui revient toute la découverte de ces plaisirs est devant toi. Je vous embrasse tous et toutes, profitez de tous ces bons moments.
Patou


Chère Patou,
Merci pour ta gentille attention à mon égard. Oui je crois être sur la bonne voie, effectivement la Finastéride ne trouble pas mon humeur : je vais passer à 2,5mg.

C’est vrai qu’il y a parfois un certain plaisir à sentir ses seins vivre et bouger au quotidien, mais ce qui me conforte au plus profond de moi, c’est qu’ils font partie intégrante et normale de mon schéma corporel. Quand, par exemple, je marche rapidement ou que je monte des escaliers, je sens ma poitrine bouger comme je sens mes jambes ou mes bras : toute connotation sensuelle est absente. Mes seins au quotidien sont juste présents normalement, comme tout autre partie de mon corps.
Le soir, quand j’enfile une chemise de nuit, je trouve cela plus normal, que d’en mettre une sans avoir de poitrine. Si plaisir il y a, c’est que mon corps légitime le fait de porter des vêtements féminins et vice-versa.

Le courrier d'Eve du 2 juin 2017

Bonjour Michèle,

je ne comprends pas comment tu as des problèmes pour te fournir de l'oestrodose et du progestogel...perso je vais en pharmacie je dis que c'est pour ma femme et ça marche depuis 5 ans comme ça ! je ne dis pas que je n'ai jamais eu de refus dans certaines pharmacies mais dans des villes comme Metz, Nancy, Paris etc… ça marche donc autant s’approvisionner avec de la bonne marchandise et ne pas être en plus embêter par des douanes bien moins scrupuleuses avec toutes les marchandises venues de chine pas toujours aux normes qui encombrent nos magasins...sinon oui je constate aussi que nos poitrines s'arrondissent et notamment avec le laroxyl qui est un antalgique mais aussi un anti dépresseur que j'ai eu pour soigner de l'arthrose ! Bises


Chère Eve,
En Belgique pour se procurer un médicament nécessitant une ordonnance sans ordonnance, il faut donner sa carte d’identité, et mes données médicales sont informatisées. Donc si je vais en pharmacie demander de l’oestrodose « pour ma femme », la délivrance sera mentionnée dans mon dossier automatiquement ou dans le sien ! Ce qui alertera sans doute notre médecin traitant…
J’ai utilisé cette méthode « c’est pour ma femme » avant la numérisation des dossiers médicaux. Actuellement il me reste que la voie légale, c.-à-d. passé par un médecin « transgenre-frendly » et mon médecin traitant...

Le courrier de Chantal Debeaumont du 10 mai 2017

Bonjour,
Merci pour votre remarquable site, plein d'infos intéressantes.
J'y suis venu chercher des renseignements sur les injections salines qui me tentent depuis bien longtemps. Votre présentation didactique est très bien faite, je pense que j'essayerai un jour.
Je suis comme vous en quête de féminité, mais sans pourtant me sentir transsexuelle, j'aime la voile et la vapeur, j'aime changer d'identité tout en restant toujours moi-même, mon côté fille un jour, et plutôt mec le lendemain (mais je n'ai jamais d'agressivité en moi).
Je partage avec toi certains aspects de ma vie, d'autres sont un peu différents.
Je n'avais que 4 ans quand, pour avoir sali ma culotte, mes parents m'ont forcé à porter une couche (juste une demi-heure). C'est l'un des plus anciens souvenirs de ma vie, et il est lié au plaisir inavouable et inconnu que j'ai découvert ce jour-là. Tout en pleurant et en me battant pour enlever cette couche (je devais préserver ma fierté), j'ai pour la première fois de ma vie ressenti cette vibration intérieure que je sais maintenant être le plaisir de l'humiliation.
Dans mon enfance, mon apparence un peu androgyne, faisait que parfois des gens me demandaient si j'étais une fille ou un garçon. Je protestais énergiquement, mais à chaque fois je ressentais cette même sensation. Et je faisais tout pour ne pas faire trop garçon.
Vers 8 ou 9 ans, j'ai commencé à voler les sous-vêtements de ma mère et mon rêve, chaque soir renouvelé, était que je me faisais enlever sur le chemin de l'école par des gens qui me langeaient, m'habillaient en petite fille et m'attachaient au lit (heureusement ça n'est pas arrivé!).
Plus tard, je me suis travesti de plus en plus souvent et complètement au fur et à mesure que mon argent de poche le permettait.
A 17 ans, une fièvre m'a fait découvrir, grâce à un thermomètre rectal que l'on pouvait prendre du plaisir de ce côté-là! Ce fut une révélation.
L'année suivante, étudiant, je suis tombé dans une salle de cours sur un exemplaire du magazine Démonia. Ce fut un choc pour moi car pour la première fois de ma vie, je comprenais que je n'étais pas le seul à aimer le travestissement et l'humiliation. En plus je découvrais l'univers du SM. A partir de là je savais que je n'avais aucune attirance pour la domination et que j'étais faite pour servir! Mais pas dans la violence pure, il me fallait des jeux cérébraux.
Comme beaucoup, je me suis cependant marié (et j'y ai trouvé un certain plaisir), puis j'ai divorcé (ma femme me reprochant de ne pas m'imposer "comme un Homme".
La découverte d'internet m'a fait découvrir la douce torture de la chasteté. Quand je me travestissais, mon problème était qu'après l'éjaculation, je rangeais tout, mon désir était retombé. Grace aux cages de chasteté, je reste des semaines en état d'excitation constante (8ème jour aujourd'hui, je suis parfois allé jusqu'à trois semaines). D'ici deux ou trois mois, j'aurai suffisamment maigri pour remettre ma ceinture de chasteté qui est beaucoup plus agréable pour moi, car elle gomme complètement toute virilité dans les pantalons. Elle me permet aussi de mettre des pantalons féminins moulants.
Avec l'âge, j'accepte de plus en plus qui je suis et mes fantaisies, je vais régulièrement chez l'esthéticienne, je fais quelques rencontres, d'hommes quand je suis en femme et vice versa (je n'ai jamais osé rencontrer une femme en femme, je ne sais pas pourquoi! C'est un de mes prochain challenge... )
Quoi qu'il en soit encore merci!!
Chantal/Janfi


Chère Chantal,

Merci de ton témoignage, le témoignage d’une vie, je suis heureuse que mon site puisse d’aider.

Je suis intéressée par ta ceinture de chasteté, car gommer mes « attributs » ajouterais de la féminité à ma silhouette. Peux-tu m’envoyer un lien vers une photo ? Ou m’en envoyer une ? (Une photo)

Je trouve aussi très difficile d’aller vers une femme en affichant ma propre féminité, c’est la peur du ridicule qui m’avais toujours empêcher d’être vraie vis-à-vis de mon épouse. Mais depuis quelque mois je dors en nuisette (longue de préférence), je porte des shorties quotidiennement. Je me sens acceptée (du moins tolérée), mais je n’ai jamais décelé de la moquerie chez mon épouse. Je te comprends tes réticences, se sentir femme face à une vraie n’est pas facile.

Bise, courage.

Michèle.

Le courrier de Femme dans sa tête du 9 mai 2017

Content pour toi, que tu reprennes du poil de la bête, c'est pas intéressant d'être dans un creux comme ça. Pour ma part je suis heureux d'un côté mais, moins de l'autre.

Mes seins font du 38aa (chez vous 105aa je crois), j’en suis fière d'avoir réussi à avoir un assez bon résultat malgré tout.

La seule chose qui a comme inconvénient, ils sont pointus (ils n'ont pas la forme complètes de seins arrondît comme une femme. Je ne sais pas si tu as le même problème que moi sur ce détail. J'ai certain soutien-gorge pré moulés qui font des plis donc je dois en porter avec des bonnets souples. Je suis triste en parti car j'ai 4 soutien-gorge qui me font comme un gant mais font des plis. J'en ai quelques-uns avec des bonnets souples qui me font à merveille.


Bonjour Femme dans ta tête smiley
Avec une profondeur de bonnet AA remplir un soutien « sans pli » relève de la gageure. Tu as semble-t-il une petite poitrine juvénile, qui est peut-être susceptible d’encore évoluer et de s’arrondir. Vu tes mensurations actuelles, essaies des soutifs d’ado, la marque Dim en fait.

Bise.

Le courrier d'Eve du 6 mai 2017

Bonjour Michèle,
à la demande de ma femme, j'ai pris rendez-vous avec un médecin psychiatre pour parler de mon état entre féminité et masculin on verra ce qu'il me dira ! cela fera 5 ans en septembre que j'ai commencé mon THS estreva gel et progestogel puis l'an dernier oestrodose et progestogel suite à la rupture de vente d'estreva gel ! je te tiendrai au courant !

Bises Eve


Chère Eve,
Merci pour tes nouvelles, et bonne chance pour ta visite cher le psy.
Bise.

Le courrier d'Eve du 11 mars 2017

Coucou Michèle,
j'ai aussi regardé Louis(e) et ma femme m'a posé la question si j'envisageais de me faire opérer...ma réponse est non car je pense que c'est trop compliqué pour le bénéfice final, c'est mon point de vue !
Bises Eve   

Le courrier de Léa du 6 février 2017

Bonsoir Michel-e.
J'ai beaucoup apprécié ta page et surtout ton histoire. Effectivement je chercher depuis longtemps des renseignements sur les prises d'hormone sans chercher une transition complète. Ma question principale était justement de savoir si après un certain temps, nous pouvions faire "demi-tour". Effectivement travestie depuis ma plus tendre enfance, je fais beaucoup pour féminiser mon corps, notamment par le sport. Mais forcément le résultat et toujours trop loin de mes attentes. Mon but principal n'est pas forcément la poitrine mais surtout la perte musculaire, les hanches, les fesses et la féminité du visage. Tu parles peu de ces chose la dans ton journal, as-tu un moment pour m'en dire plus, je t'en serais très reconnaissante.
Amicalement


Chère Léa,
Non pas de demi-tour possible : malgré une interruption involontaire de TH depuis plusieurs mois mes seins ne semblent pas diminuer. (Après tout est-ce qu’une femme ménopausée perd de la poitrine ?)
Les effets des hormones ne sont pas à la carte : ils dépendent de ton code génétique et du moment dans ta vie. Au plus vieux tu commences un traitement hormonal au moins convainquant seront les effets, pour un effet optimum, il faut commencer le TH à la puberté ou peu après.
Pour ma part (et cela ne vaut que pour moi) j’ai une jolie petite poitrine (95A ou 100AA) mais pour mes hanches et mes fesses les effets sont très discrets.
Un dernier point, l’approvisionnement, tu commanderas sans doute sur Internet, fait attention c’est illégal, et les contrefaçons sont nombreuses… sois très prudente ! La seule source fiable sont les pharmacies.
En tous cas patience, la(les) transformation(s) est (sont) lente(s), et la régularité dans le temps est primordiale.
Bise

Le courrier de Lulue du 6 février 2017

Bonjour Michele,

Merci pour ce site et toutes ces indications sur votre expériences...

Dans la liste pour augmentation mammaire solution saline isotonique glucosée injectable de 500 ml avec la réf...mais un peu plus loin vous dites que la solution glucosée est meilleure pour la durée... S'agit t’il de la solution glucosée à 5% ?

Merci et poursuivez votre oeuvre vous nous aidez beaucoup...

Lulue


Chère Lulue,
Je n’ai pas testé la solution saline, j’ai lu que la solution glucosée à 5% est plus lente à se résorber que la saline et donc les seins « durent » plus longtemps. Mais attention à la glucosée à cause du diabète, ou à la possibilité d’hypertension dans la boite crânienne, la saline est alors conseillée sauf en cas d’hypertension…
Je précise, comme à chaque fois, que l’augmentation temporaire des seins par perfusion est un acte technique médical qui doit être fait par une personne compétente. Soit prudente.
Bise

RTA