Sommaire

Editorial

Cultiver Ma Féminité

Culture Queer

Contenu Multimédia

Le Journal de Michel-e, bigenre

Avant-Propos

Le Contenu

Á travers les pages de mon site je parle sans détour de mon genre non-binaire (bigenre) , de mon évolution personnel et de l'exploration de ma part de féminité.

Celles-ci ne sont pas destinées à un jeune publique sans explications préalables.

C'est pourquoi,ce site est «labélisé contenu pour adulte» ce qui lui permet d’être détecté par les systèmes de contrôle parental ou de protection des mineurs.

Moi en quelque lignes.

Je suis bigenre, quelque part entre homme et femme.

Bien que mon aspect est masculin, exeption faite pour mes petits seins que je dois à un traitement hormonal, une irrépressible partie de moi est féminine.

Mon genre social est masculin et à ce titre, je m’en accommode, mais m'y tenir exclusivement serait une amputation mentale.

Ma sensibilité féminine est ressentie par beaucoup de femmes et, avec certaines je laisse tomber mon discours masculin pouvant ainsi exprimer ma féminité et mes émotions naturelles.

Mon sexe, bien que pratique parfois, est pour moi un obstacle pour partager leur complicité et dans ma sexualité. Dans le meilleur des cas c’est tout au plus un laisser-passé dans cette société machiste.

L’usage du trait d’union et du point médian (·).

J’utilise uniquement le trait d’union dans mon prénom pour unir mon féminin et mon masculin.

Coté grammaire, j’utilise l’écriture inclusive. Loin de tous débats, j’estime que c’est une bonne façon de respecter la non-binarité de genre du publique à qui mes pages sont destinées.

Sur le clavier (PC) on obtient le point médian par Alt 0183.
voir www.ecriture-inclusive.fr


Avant-Propos

Le Contenu

Á travers les pages de mon site je parle sans détour de mon genre non-binaire (bigenre) , de mon évolution personnel et de l'exploration de ma part de féminité.

Celles-ci ne sont pas destinées à un jeune publique sans explications préalables.

C'est pourquoi,ce site est «labélisé contenu pour adulte» ce qui lui permet d’être détecté par les systèmes de contrôle parental ou de protection des mineurs.

Moi en quelque lignes.

Je suis bigenre, quelque part entre homme et femme.

Bien que mon aspect est masculin, exeption faite pour mes petits seins que je dois à un traitement hormonal, une irrépressible partie de moi est féminine.

Mon genre social est masculin et à ce titre, je m’en accommode, mais m'y tenir exclusivement serait une amputation mentale.

Ma sensibilité féminine est ressentie par beaucoup de femmes et, avec certaines je laisse tomber mon discours masculin pouvant ainsi exprimer ma féminité et mes émotions naturelles.

Mon sexe, bien que pratique parfois, est pour moi un obstacle pour partager leur complicité et dans ma sexualité. Dans le meilleur des cas c’est tout au plus un laisser-passé dans cette société machiste.

L’usage du trait d’union et du point médian (·).

J’utilise uniquement le trait d’union dans mon prénom pour unir mon féminin et mon masculin.

Coté grammaire, j’utilise l’écriture inclusive. Loin de tous débats, j’estime que c’est une bonne façon de respecter la non-binarité de genre du publique à qui mes pages sont destinées.

Sur le clavier (PC) on obtient le point médian par Alt 0183.
voir www.ecriture-inclusive.fr


RTA