Sommaire

Editorial

Cultiver Ma Féminité

Culture Queer

Contenu Multimédia

Le Journal de Michel-e, genre fluide

Avant-Propos

Le Contenu

Á travers les pages de mon site je parle sans détour de mon ambiguïté de genre, de mon évolution personnel et de l'exploration de ma part de féminité.

Ces pages ne pas destinées à n'importe quel publique sans explications préalables.

Le site est «labélisé contenu pour adulte» ce qui lui permet d’être détecté par les systèmes de contrôle parental ou de protection des mineurs.

L’usage du trait d’union et du point médian (·).

J’utilise uniquement le trait d’union dans mon prénom pour … unir … mon féminin et mon masculin.
Coté grammaire, j’utilise depuis peu (12/2017) l’écriture inclusive. Loin de tous débats, j’estime que c’est une bonne façon de respecter la fluidité de genre du publique à qui mes pages sont destinées.

Sur le clavier (PC) on obtient le point médian par Alt 0183.
voir www.ecriture-inclusive.fr

L'épilation

haut
haut

Introduction

Les poils !
Je n’aime pas mes poils, je les trouve presque grotesques, et incompatibles avec moi.

Parfois je me rasais le torse et sous le nombril mais en moins de deux jours ils réapparaissaient et ce n’était pas vraiment glamour au touché !
J’ai tenté plusieurs fois l’épilation à la cire en institut de beauté, c’était efficace et la repousse était douce au touché, mais avec le temps mon courage c’est émoussé, mon masochisme à ses limites !
J’ai aussi essayé l’épilation définitive au laser en institut de beauté, mais les prix pratiqués relèvent du hold-up : entre 8 ou 10 séances de 50 € environ par zone corporelle (250 € pour les jambes)! Après la première, je n’y suis plus retourné-e.

Avec la lumière pulsée, l’épilation (semi-)définitive s’invite à la maison pour le prix de 4 ou 5 séances. Mon épouse, à la vue d’une promotion, me demanda si ce ne serait pas intéressant. Nous achetâmes donc l’appareil en promo : le SensEpil de Silk'n.

Le journal suivra les résultats de la méthode.

Le journal de mon épilation

Première semaine

Puissance minimum (l’appareil empêche toute tentative de l’augmenté, sécurité oblige) nous traitons en premier les aisselles, ma femme ajoute le bikini et moi le torse et le ventre.
C’est facile, j’applique la tête sur la zone à traiter, un flash qui échauffe la peau un quart de seconde et je recommence juste à côté.
Deuxième séance prévue dans deux semaines.

Bilan après une semaine : Mon épouse est contente, déjà des zones sans repousses sont apparues, pour moi le bénéfice est plus discret.
Je décide de ne pas attendre une semaine supplémentaire et maintenant que l’appareil le permet, j’augmente à deux la puissance du flash.
Aisselle, torse, ventre et moustache y passent.

Deuxième semaine

Pour ma femme les résultats de son unique séance la comble : peu de repousses. Pour moi, les résultats sont meilleurs, j’ai moins de poils qui repoussent des zones sans poils apparaissent aussi, pour la moustache il faudra être plus patient.
Comme je n’ai eu aucune rougeur précédemment j’augmente encore la puissance de flash à trois. Et je flash les zones habituelles, aisselles, torse, ventre et barbe. Pour la barbe la puissance trois semble un maximum car ça chauffe fort peut-être trop, sous mon nez ça sentait le poil roussi. Le matin suivant je ne remarque toujours pas de rougeur même au visage, tant mieux.

Troisième et quatrième semaine

Trop occupé-e, je n'ai pas pris le temps pour mes épilations, mais j'observe que:

  • La repousse est beaucoup moins forte et les poils sont moins drus
  • Des zones sans poils sont apparues

Cinquième semaine

J'ai enfin le temps de m'occuper de moi, après une bonne douche je me rase les endroits habituels, les poils sont rares, seule la barbe semble faire de la résistance. Je règle le Silk-épil sur quatre et je flashe toutes les zones. Pour la barbe la peau est plus sensible, j'utilise donc la puissance trois.

Si l'épilation continue de bien évoluer, je m'occuperais des jambes et je demanderais à mon épouse de me faire les dos.

RTA